GTL-TAXI
Groupement national des entreprises de voitures de Taxis et de Location avec chauffeur

25-1-2019 - Communiqué de presse : Manifestation des taxis flamands contre le projet de décret taxi

Une centaine de taxis se sont rassemblés ce matin à Dworp, au domicilie du Ministre flamand de la Mobilité, Ben Weyts

 

 Une centaine de taxis de plusieurs villes flamandes ont répondu à l'appel à manifester ce matin à  Dworp (la commune du  ministre flamand de la Mobilité, Ben Weyts).

La manifestation peut être qualifiée de beau succès.

Les médias télévisées, radio, écrites,… étaient présentes malgré l’heure très matinale.

Pendant 2 heures, les  taxis ont circulé sans relâche dans les quartier où habite le ministre. Leurs allées-venues devaient donner un avant-goût des nuisances auxquelles on peut s'attendre dans les villes, lorsque le nombre de taxis ne sera plus limité et que ceux-ci pourront exploiter où bon leur semble sur le territoire de toute la Région, sans aucune limite. Vive la liberté des tarifs ? Vive l’accès illimité à la voie publique sans restrictions?  

A Dworp, on a montré que ça promet d’être le bazar complet.

Le ministre Weyts n’a pas voulu faire de geste envers le secteur. Il n’a pas désiré de rencontrer une délégation des taximen présents...

Le GTL appelle ses membres flamands à maintenir la pression.. et demande aux exploitants de taxis de coller les autocollants qu’ils ont reçus ou qu’ils recevront d’ici peu, ces jours-cis sur leurs voitures.

Le GTL analysera avec les syndicats la stratégie à suivre et, le cas échéant, quelles autres  actions seront nécesaires.

Vous trouverez ci-dessous le communiqué de presse que nous avions publié à l'occasion de cettemanifestation (traduction du comminiqué original)

 

COMMUNIQUE DE PRESSE 

Bruxelles, le 25 janvier 2019 – Très tôt ce matin, une centaine de taxis des différentes villes flanandes se sont donnés rendez-vous à Dworp (Beersel), pour y réveiller le ministre flamand de la mobilité. L'action fait suite aux discussions menées pour le moment en commission de la mobilité du parlement sur le projet de décret sur le transport individuel rémunéré de personnes (décret "taxi") . Par cette  action, les chauffeurs de taxi ont voulu sensibiliser le ministre flamand, dans son propre village, sur l'impact qu'aura sa réforme sur la mobilité dans les villes et municipalités flamandes.

Le projet de décret  est actuellement discuté au Parlement flamand et provoque beaucoup d'inquiétude dans le secteur, tant chez les employeurs que les chauffeurs. l'Unionn Flamande des Villes et Communes partage en grande partie nos soucis. L’intention de moderniser le secteur est accueillie positivement par le secteur. Cependant, la libéralisation complète et la dérégulation des conditions d'exploitation auront des conséquences redoutables pour les chauffeurs  de taxi, pour la clientèle et pour la mobilité en général.

"Nous ne pouvions vraiment plus contenir le mécontentement de nos membred et des chauffeurs", a déclaré Pierre Steenberghen, secrétaire général du GTL. C'est pourquoi nous voulions avertir le ministre Ben Weyts que la libéralisation  totale du nombre de véhicules, avec un droit à la libre circulation, sans restriction sur tout le territoire de la Flandre, causera un important problème pour la mobilité dans les villes. La libre circulation sans commande préalable mènera à une offre excédentaire de taxis, ce qui créera des  nuisances pour l'environnement et la mobilité. 

Des milliers de chauffeurs de taxis salariés risquent de perdre leur emploi en raison de l'augmentation du  nombre par l'ouverture complète du marché aux plateformes. Beaucoup d'exploitants auront du mal à résister et on peut dès lors craindre une transformation complète du marché, avec des PME locales qui devront céder la place  à l'Uberisation.

Par ce mouvement de protestation, les exploitants et les chauffeurs appellent les députés flamands à  amender le projet de décret et à maintenir un minimum de régulation du marché. Hier, le GTL et les partenaires sociaux avaient présenté 5 propositions concrètes  lors d'une  audition en Commission flamande de la mobilité.

Le projet de décret et les amendements éventuels seront examinés et soumis au vote de la Commission lors de sa prochaine réunion, le jeudi 31 janvier prochain.

  

Pierre Steenberghen

Secrétaire-Général

Groupement National des Entreprises de Taxi (G.T.L.)

M : 0496 39 70 43

E-Mail: psteenberghen@gtl-taxi.be

 

Lien vers le communiqué de presse en version pdf

 

Réécouter la séance publique de la commission de la mobilité flamande

 

 

Top