GTL-TAXI
Groupement national des entreprises de voitures de Taxis et de Location avec chauffeur

26-6-2018 - Communiqué de presse : Le secteur réclame plus de bornes de recharge rapide

25 taxis électriques sont déjà opérationnels en Flandre. Les villes prennent des mesures pour accélerer la conversion de la flotte vers l'électrique

COMMUNIQUE DE PRESSE

Il nous faut plus de bornes de recharge rapide

 

Gand, le 26 juin 2018 - Bond Beter Leefmilieu (BBL = l’équivalent flamand de la Fédération Inter-Environnement Wallonie) annonce que 25 taxis électriques sont opérationnels à ce jour en Flandre. Le BBL et la ville de Gand ont inauguré ce mardi cinq nouveaux taxis électriques, qui circuleront dans la cité d’Artevelde. Si l’augmentation du nombre de taxis électriques est un fait, elle reste cependant insuffisante si on veut atteindre l’objectif qui avait été fixé : en 2020, 10% des taxis flamands devraient être électriques. Pour réaliser cet objectif, il faudra prévoir des mesures supplémentaires.

En 2017 le Bond Beter Leefmilieu avait lancé le projet Clean Power for Taxis avec la fédération des taxis (GTL) et grâce au soutien du gouvernement flamand. Ce projet a permis de démontrer quelles sont les mesures les plus efficaces pour organiser la transition vers l’électrique : " En réservant l’octroi de nouvelles licences de taxi à des véhicules 100% électriques, on assure la plus grande croissance du nombre. Et en donnant la priorité aux taxis électriques lors de la prise en charge de passagers, on permet aux chauffeurs de compenser le temps perdu lors de la recharge des batteries ; cela incite les entreprises à opter pour des véhicules électriques. Mais encore faut-il prévoir suffisamment de bornes de recharge rapide », signale Laurien Spruyt, experte en mobilité du Bond Beter Leefmilieu. « Durant ce temps de la recharge, le chauffeur est à l’arrêt ; c’est du temps « perdu » qu’il s’agit de limiter, dans la mesure du possible. Grâce à diverses mesures de soutien européen, de nombreuses stations de recharge rapide ont été installées en Flandre, mais tout cela prend trop de temps. »

Gand présente ses premiers taxis électriques

Aujourd’hui, la Ville de Gand lance ses cinq premiers taxis électriques. On en attend 20 d’ici peu. C’est grâce à la volonté du politique que cette transition rapide a pu démarrer. Filip Watteeuw, échevin de la mobilité et des travaux publics de la ville de Gand, s’explique :« Pour aider les exploitants de taxi gantois à passer aux voitures électriques, la ville a décidé d’accorder une subvention de 3 000 euros par véhicule. Ce coup de pouce a permis de trouver rapidement des candidats pour 20 licences de taxis électriques. »

Cinq villes, 25 taxis

Cinq villes flamandes ont participé au projet Clean Power for Taxis : Anvers, Louvain, Malines, Bruges et Gand. D'autres villes flamandes - telles que Hasselt, Courtrai et Ostende - souhaitent également opter pour des taxis à zéro émission.

Les villes participantes ont fixé des objectifs ambitieux en concertation avec le secteur des taxis locaux. Louvain veut que d'ici 2020, 30% de ses taxis soient électriques. Malines va plus loin et mise sur la transformation complète de la flotte de taxis de la Ville, vers des véhicules à zéro-émission pour 2030. Pour soutenir leurs ambitions, ces villes ont prévu divers types de mesures : l’offre de subventions en cas d’achat de véhicules électriques, la priorité, qui est donnée à des taxis électriques lors de la délivrance de licences, ou l’installation d’emplacements spéciaux, réservés aux taxis électriques.

 

L’amélioration de la qualité de l'air

Laurien Spruyt explique pourquoi le Bond Beter Leefmilieu se soucie de la transition vers des taxis électriques : « Un taxi peut facilement parcourir 70 000 km par an et a donc un impact significatif sur la qualité de l'air et sur les émissions de CO2. À une station de taxi, l'odeur du diesel des voitures à combustion fossile vous dérange. La qualité de l'air est nettement meilleure au stationnement des taxis de Louvain, où on trouve beaucoup de taxis électroniques. »

Le client préfère des taxis électriques

Une enquête récente auprès des usagers de taxis a démontré que 72% des clients préfèrent un taxi électrique plutôt qu’un taxi à moteur à combustion. Le confort, le calme et l'expérience de conduite innovante sont grandement appréciés.

-----

 

Contacts de presse:

  • Laurien Spruyt, Bond Beter Leefmilieu, +32 (0)496 92 50 07

  • Pierre Steenberghen, GTL, +32 (0)496 39 70 43

 

 

À propos du Bond Beter Leefmilieu

Le Bond Beter Leefmilieu collabore avec diverses instances, citoyens, Autorités publiques et entreprises, avec un objectif : soutenir la transition vers une société durable et renouvelable. Pour y parvenir, nous avons besoin de changement, dans les domaines de l'énergie, de la mobilité, des matières premières, de l'alimentation et de l'aménagement du territoire.

À propos du G.T.L.

Le G.T.L. ou Groupement national des entreprises de Taxis et de Location de voitures avec chauffeur, est l’organisation professionnelle représentative du secteur.

Le GTL regroupe des exploitants indépendants, des centrales et des entreprises occupant des chauffeurs salariés. Son but est de promouvoir l’image de secteur du taxi et des voitures de location avec chauffeur et de protéger les intérêts de la profession.

 

Vous trouverez ICI le communiqué de presse en version PDF

 

5 nouveaux taxis électriques circuleront à Gand. D'autres sont commandés et suivront bientôt

Le ministre Tommelein 

Un public venu en nombre à la Conférence à Gand

 

 

 

Top