GTL-TAXI
Groupement national des entreprises de voitures de Taxis et de Location avec chauffeur

18-1-2018 - Envoi de factures aux autorités fédérales : désormais par voie électronique

Depuis le 1er janvier 2018, les factures électroniques sont obligatoires pour tous les marchés publics (Fédéral) publiés de plus de 135.000 EUR

Les autorités flamandes exigent pour leur part des factures électroniques depuis début 2017, conformément à la législation européenne relative aux marchés publics. Par ailleurs, bon nombre de pouvoirs publics, hôpitaux et établissements d'enseignement leur emboîteront le pas. Ils anticipent ainsi la directive européenne qui impose aux autorités publiques (toutes les entités tombant sous le champ d'application de la législation relative aux marchés publics) l’obligation de recevoir et de traiter les factures par voie électronique d’ici au 27 novembre 2018. Les autorités locales disposent quant à elle d'un an de plus pour satisfaire à cette obligation.

 

« La facturation électronique est une opportunité » L'obligation de facturation électronique constitue une opportunité pour numériser totalement la facturation et les procédures y afférentes, y compris les factures B2B. Elle comporte de nombreux avantages, tant pour ceux qui les envoient que pour ceux qui les reçoivent. C'est plus rapide, plus efficace et moins onéreux.

Le temps nécessaire à la livraison d’une facture électronique est drastiquement réduit. Vous envoyez votre facture par e-mail, par le biais d’un 'service provider' ou directement via votre logiciel de comptabilité et, à peine quelques minutes plus tard, le logiciel du destinataire reçoit et traite la facture.

La facturation électronique facilite les tâches de répartition et de contrôle des factures. De plus, la facture électronique réduit les erreurs et les informations manquantes. Enfin, les systèmes électroniques et processus automatisés diminuent sensiblement les impressions et la consommation de papier.

L’envoi de factures électroniques permet d'économiser le coût du papier, de l’enveloppe, du timbre et le temps nécessaire à la mise sous pli. À cela s’ajoute la réduction de travail lié au traitement des factures erronées.

Selon une enquête de l’Université de Hasselt pour le compte de l’Agence pour la Simplification Administrative (ASA), une e-facture envoyée par e-mail représente une économie de 2,42 EUR. À cela s'ajoutent 3,24 EUR supplémentaires si la facture est envoyée dans un format électronique intégré (du système électronique de l'expéditeur à celui du destinataire).

 

Source : Raf Van Bulck, CENTRE DE COMPÉTENCE ÉCONOMIE & CONJONCTURE, 17 janvier 2018

Top